L'île-rousse

L'île-rousse, l'île rouge. Le nom a probablement été donné à cause des roches de granit, qui sont rouges en soi, mais elles sont aussi colorées en rouge sang au coucher du soleil. Le paysage semble être une flamme. La ville a été fondée en 1758 par Paoli, dont la statue se dresse sur la place qui porte son nom. Les 180 kilomètres à parcourir depuis la capitale, peuvent être facilement parcourus en bateau ou en avion privé. L'Île-Rousse est donc depuis longtemps une station préférée de l'aristocratie française.

Beaucoup de gens l'apprécient en hiver pour son climat doux, beaucoup pour sa plage longue de six kilomètres, d'autres pour son casino, qui est par ailleurs une rareté en Corse. Tout le long de la côte, des rails ont été posés et en raison des grandes distances, un petit train circule ici en haute saison.

Dans les rues de la ville, également connue pour son commerce animé, les touristes peuvent aussi s'attarder. La place principale, du nom de Paoli et la promenade sur la plage sont encadrés par une interminable rangée d'hôtels et de restaurants, il ya un nombre particulièrement élevé de restaurants spécialisés dans les fruits de mer. Bien qu'il n'y en ait pas autant en Corse qu'on pourrait le croire.

Le port transfère les cargaisons d'oranges et d'olives vers le continent. De là, certains d'entre eux sont transportés vers d'autres marchés européens. Dans les ports intérieurs les plus protégés, les petits bateaux sont ancrés. Ici, nous pouvons voir les plus beaux yachts et voiliers.

Les parties rocheuses de la côte où il est difficile de marcher ont été occupées par des pirates sarrazins à partir du VIIIe siècle. Fatigué de voir le propriétaire se battre, le pape a fait don de toute l'île à l'épiscopat de Pizza. A partir de 1284, la domination a été progressivement reprise par les Génois.