Bonifacio

Le village le plus au sud de l'île est Bonifacio. Une bonne partie des millions de touristes qui vont en Corse chaque année pensent que c’est la ville la plus pittoresque de l'île, tout comme le célèbre poète français d'origine corse Paul Valéry. Le lieu tire son nom de l’empereur Boniface II de Toscane. La forteresse et la ville sont tombées successivement sous les dominations Génoise, Pisanne, Française, puis Turque.

Le port s'étend sur 1,5 kilomètre de long, et la ville est séparée de la mer par une falaise de 60 mètres de haut. Son importance stratégique est renforcée par la citadelle construite sur la falaise et l'entrée étroite de la baie. La ville a subi de nombreux sièges, pendant lesquels les habitants recueillaient l'eau de pluie dans d'immenses citernes afin de ne pas manquer d’eau.

La légende dit que les 187 marches de l’Escalier du roi d'Aragon auraient été gravées en une nuit dans la roche par des assiégeants, mais une femme de la région, Marguerite Bobbia, les a découvertes pendant une ronde et à fait échouer l'attaque.

L'église romane Sainte-Marie-Majeure construite au XIIIe siècle a été reconstruite à plusieurs reprises. Les ruelles étroites qui traversent les hautes maisons médiévales sont toujours sombres et aérées. Le linge est mis à sécher sur des lignes, et on peut trouver plusieurs boutiques d'artisanat au rez-de-chaussée. Comme un voyage dans le passé.

On ne voit pas d'arbres dans cette ville. Ce ne sont que des pierres et des cailloux. La lumière est réfléchie par les falaises de calcaire et les maisons blanchies à la chaux, aveuglantes. Et sur deux côtés il y a la mer.

Le côté sud du port est le port des voiliers et des bateaux à moteur, et c'est de là que partent aussi les bateaux de croisière. Pendant la croisière d'une heure, vous pouvez admirer les falaises de 60 à 90 mètres de haut et la citadelle. Ils vous montreront la grotte Saint Antoine, qui ressemble au chapeau de Napoléon, le rocher surnommé le gouvernail de Corse, la pierre de sable et, bien sûr, le jumeau local de la grotte bleue de Capri : la grotte Sarah Gonato. Les massifs montagneux bordés par 1000 kilomètres de côte en zigzag sont seulement 30 mètres de la mer, à 2000 mètres d'altitude. Les montagnes s'élèvent vers le ciel.

Leurs sommets sont recouverts de neige jusqu'en juin. Les rivières qui descendent à toute allure des montagnes, profondes dans des vallées et des canyons escarpés, et qui atteignent des zones plates, forment des plaines inondables avec leurs courants lents. Dans leurs estuaires, de grandes plages ont été créées, ce sont des endroits où la base des falaises est remplie de sable à grain grossier, et dans certains endroits on trouve du sable blanc.

Des eaux transparentes et peu profondes scintillent dans les dunes en pente douce de la baie Crescent, les lagons attrayants, les falaises grises ou rouges abruptes. Le paysage est époustouflant, qu'on le voie de la côte ou de la mer.